Notre expertise

Partenaires et fournisseurs

Quels sont les fournisseurs sur le marché de la protection sociale ?

En France, les organismes qui assurent les risques en protection sociale sont de plusieurs types :

      • Les Compagnies d’Assurance régies par le Code des Assurances
      • Les Institutions de Prévoyance régies par le Code de la Sécurité Sociale
      • Les Mutuelles régies par le Code de la Mutualité

Les sociétés d’assurance : elles peuvent, pour se financer, procéder par voie d’augmentation de capitaux ou d’appel public à l’épargne. En tant que sociétés commerciales, elles ont pour vocation de réaliser des bénéfices et de les distribuer à leurs actionnaires.

      • Par ailleurs, elles assurent les biens, les personnes (code des assurances) et elles sont dirigées par des dirigeants rémunérés par des actionnaires.
      • Elles disposent d’un réseau d’agent d’assurance ou de courtiers commissionnés pour distribuer leurs produits.
      • Elles gèrent le risque et personnalisent souvent les tarifs en fonction de celui-ci : âge de l’assuré, situation familiale, statut, rémunération, etc…

Les institutions ou instituts de prévoyance : ce sont des organismes de droit privé, paritaires et à but non lucratif. Ils sont juridiquement régis par le Code de la Sécurité Sociale.

      • Les institutions de prévoyance se caractérisent par leur gestion paritaire entre les différents partenaires sociaux. Ils sont dirigés par un Conseil d’administration, ce dernier se constitue à parts égales de représentants de salariés et de représentants d’entreprises.
      • Les Institutions de Prévoyance sont presque toujours adossées à une institution de retraite complémentaire.
      • Elles ne sont positionnées que dans le domaine de la santé et de la prévoyance collective des entreprises ou des branches professionnelles.

Les mutuelles : elles se différencient de façon importante des sociétés d’assurances régies par le Code des assurances. En effet, le fonctionnement des mutuelles est régi par le Code de la Mutualité. L’organisme de contrôle est l’Autorité de Contrôle prudentiel (art L 510-1 du code de la mutualité) et les mutuelles en France agissent en complément de la sécurité sociale obligatoire.

      • Les mutuelles sont des sociétés de personnes et non de capitaux. Elles n’ont pas d’actionnaires à rémunérer et leurs représentants sont élus par les adhérents.
      • Ce sont des organismes à but non lucratif, qui acceptent tout le monde sans sélection du risque.
      • Elles se financent essentiellement au moyen des cotisations de leurs membres. Elles peuvent émettre des titres participatifs.
      • Les mutuelles sont administrées par un conseil d’administration élu par les membres de l’assemblée Générale réunissant les adhérents ou les délégués. Les fonctions d’administrateur sont gratuites.

L’épargne salariale : un plan épargne salariale est au carrefour de trois acteurs principaux :

      • Le réseau qui créée le contrat, en assure la commercialisation, et communique,
      • Le gestionnaire qui assure la partie administrative, notamment de tenue de comptes,
      • Le gestionnaire financier qui va assurer la sélection et la gestion des supports financiers.

Dans les faits, les trois acteurs peuvent faire partie d’un même groupe bancaire ou d’une même compagnie. A contrario, certains acteurs de la gestion travaillent pour plusieurs réseaux concurrents.

risk business concept business man stands on wooden blocks risk control and managment idea scaled 1
macro shot of jigsaw puzzles teamwork concept scaled 1

Comment sélectionner un partenaire fiable ?

Pour choisir un contrat d’assurance, une mutuelle ou un gestionnaire d’épargne salariale, il faut tout d’abord parler le même langage que les gestionnaires et avoir un poids relatif suffisant pour être entendu.

Il faut par ailleurs être indépendant, notamment au point de vue de son actionnariat, des groupes financiers visés.

Il faut une bonne connaissance des règles qui encadrent les divers domaines de la protection sociale et de l’épargne salariale pour lire les propositions, les contrats, traduire les termes techniques et les rendre compréhensibles aux usagers.

De fait, il faut se mettre à la place du souscripteur en se demandant quelles sont les qualités qu’il recherche, quels critères il met en avant, comment il aimerait que sa demande soit traitée.

Devant la complexité croissante en la matière et l’opacité des procédures informatiques, le client souhaite être épaulé par un professionnel fiable et à l’écoute en permanence tout en garantissant un sérieux à long terme des solutions mises en place.

Voyons comment nous pouvons vous aider

Pour aller plus loin

Les associés de la société Adstrat ont tous une expérience du courtage en matière de protection sociale et d’épargne salariale. Ils ont constitué il y a plus de 10 ans un groupe en réunissant leurs compétences, les moyens leur permettant d’être une force de dialogue avec les fournisseurs, et en mettant en avant les critères qu’ils jugent utiles à leurs clients et aux professionnels avec qui ils travaillent : le futur partenaire est-il suffisamment ancien dans le domaine, a-t-il prouvé des résultats fiables, est-ce que les contrats proposés correspondent aux marché et aux besoins, quelles sont les procédures de souscription, les outils de suivi, quel interlocuteur sera dédié au groupe ?

Le métier de courtier est notre affaire pour vous permettre d’obtenir le meilleur de l’assurance et de l’épargne salariale.

Etape 1
Etape 1

Je contacte Adstrat et j’explique ma demande

Etape 2
Etape 2

Un expert me rappelle

Etape 3
Etape 3

Il m'explique la meilleure solution